You are here: Home > News > Press releases > Enquête mondiale sur le coût de la vie de ECA International
Print Page

Enquête mondiale sur le coût de la vie de ECA International

26 Nov 2007


  • Luanda (en Angola) et Maseru (au Lesotho) se positionnent respectivement en tête et queue de classement mondial
  • En Europe, Oslo reste la ville la plus chère. Paris prend la 15ème place du classement européen et la 24ème au niveau mondial
  • 10 villes européennes se classent dans le top 15 des villes les plus chères du Monde

L’enquête biannuelle de ECA sur le coût de la vie fournit aux responsables des ressources humaines une vision complète de l’évolution du coût de la vie dans le monde.
 
ECA International a passé au crible, sur la base du coût de vie de plusieurs pays développés, plus de 300 villes dans 108 pays à travers le monde.
 

Rank Sept  07  

Location  

Country  

RANK Sept 06

1LuandaANGOLA2
2OsloNORVÈGE3
3MoscouRUSSIE4
4StavangerNORVÈGE6
5CopenhagueDANEMARK7
6KinshasaREP. DEM. DU CONGO5
7SéoulREPUBLIQUE DE CORÉE8
8LibrevilleGABON9
9GenèveSUISSE11
10LondresROYAUME-UNI17
11St PetersbourgRUSSIE14
12ZurichSUISSE12
13TokyoJAPON10
14HelsinkiFINLANDE19
15BâleSUISSE15
16AbidjanCOTE D'IVOIRE18
17BernSUISSE16
18YokohamaJAPON13
19AbujaNIGERE32
20DakarSENEGAL22
21Banlieue de LondresROYAUME UNI30
22EdinburghROYAUME UNI31
23IstanbulTURQUIE54
24ParisFRANCE23
25VienneAUTRICHE25
26BerlinALLEMAGNE27
27KobeJAPON20
28MunichALLEMAGNE24
29ReadingROYAUME UNI36
30StrasbourgFRANCE26

L’Europe, un continent cher pour les expatriés

  • Oslo est la ville la plus chère d’Europe, suivie de Moscou, Stavanger, Copenhague, Genève, Londres, Saint Petersbourg, Zurich, Helsinki et Bâle. Ces 10 villes figurent dans le top 15 du classement général de ECA International.
  • Paris ou encore Berlin sont seulement à la 24ème et 26ème place du classement mondial.Les biens et services ont toujours été relativement chers en Norvège, au Danemark et en Suisse. Cependant, les villes russes de Moscou et Saint Petersbourg ont récemment rejoint la tête du classement, la croissance économique ayant entraîné une hausse des prix et un développement des exportations, renforçant de ce fait la devise locale.
  • Pour les mêmes raisons, les villes de Bucarest et Bratislava ont connu une forte évolution ces douze derniers mois, gagnant respectivement 43 et 32 places.
  • La croissance économique turque et le développement sans précédent du secteur privé ont également généré une hausse du coût de la vie dans des villes comme Istanbul et Ankara, désormais plus chères que certaines villes d’Europe Occidentale, parmi lesquelles Paris.
  • Paris demeure la ville la plus chère de France pour des expatriés avant Strasbourg, Toulouse et Lyon. En effet, les biens et services sont 10 % plus chers à Paris qu’à Lyon pour les étrangers.
  • Chisinau, en Moldavie, demeure la ville la moins chère d’Europe. En moyenne, les prix y sont 70% moins élevés qu’à Oslo.
 

Europe 07

Location

Country

World 07

1OsloNORVÈGE2
2MoscouRUSSIE3
3StavangerNORVÈGE4
4CopenhagueDANEMARK5
5GenèveSUISSE9
6LondresROYAUME UNI10
7St PetersbourgRUSSIE11
8ZurichSUISSE12
9HelsinkiFINLANDE14
10BâleSUISSE15
11BernSUISSE17
12Banlieue de LondresROYAUME UNI21
13EdinburghROYAUME UNI22
14IstanbulTURQUIE23
15ParisFRANCE24
16VienneAUSTRICHE25
17BerlinALLEMAGNE26
18MunichALLEMAGNE28
19ReadingROYAUME UNI29
20StrasbourgFRANCE30
21SouthamptonROYAUME UNI31
22StockholmSUÈDE32
23RomeITALIE33
24MilanITALIE34
25DüsseldorfALLEMAGNE35
26BruxellesBELGIQUE36
27La Haye PAYS-BAS37
28BirminghamROYAUME UNI38
29CardiffROYAUME UNI39
30NorwichROYAUME UNI40
31AnkaraTURQUIE41
32DublinIRELANDE42
33GothenburgSUÈDE43
34ManchesterROYAUME UNI44
35FrancfortALLEMAGNE45
36ToulouseFRANCE47
37HambourgALLEMAGNE49
38AberdeenROYAUME UNI50
39StuttgartALLEMAGNE51
40LyonFRANCE54
41AnversBELGIQUE55
42AmsterdamPAYS-BAS57
43LeedsROYAUME UNI58
44TurinITALIE59
45BarceloneESPAGNE62
46AthènesGRÈCE63
47RotterdamPAYS-BAS64
48Yuzhno-SakhalinskRUSSIE66
49Channel IslandsROYAUME UNI68
50MadridESPAGNE72
71ChisinauMOLDAVIE188

L’Asie, des évolutions rapides et des disparités importantes

  • Séoul, à la 7ème place du classement de ECA, reste la ville la plus chère d’Asie pour les expatriés. Tokyo, pourtant la ville la plus chère d’Asie, ne fait plus partie du top 10 mondial et passe à la 13ème place du classement pour la première fois. La dépréciation du Yen et la faible inflation expliquent la baisse du coût de la vie pour les expatriés à Tokyo, Yokohama ou encore Kobe.
  • La plus grande chute enregistrée en Asie est celle de Jakarta en Indonésie, qui perd 11 places et se retrouve à la 153ème place ; une conséquence directe des modifications du cours de la devise cette année.
  • La majeure partie des changements radicaux constatés dans la région s’est opérée en Inde où la croissance économique dynamique a augmenté de manière significative le prix des biens et services. Ainsi, Mumbaï et New Delhi ont gagné respectivement 14 et 16 places dans le classement général.
  • En Chine, un certain nombre de villes ont gagné des places dans le classement. Les raisons en sont multiples : les prix en forte hausse des produits alimentaires, du pétrole et des céréales ainsi que la consolidation du Yen face au Dollar ; des éléments qui ont d’ailleurs leurs conséquences à l’échelle mondiale.
  • Pékin et Shanghai ont par exemple gagné 13 et 23 places et rattrapent des villes réputées traditionnellement plus chères comme Hong Kong et Taipei. Si les différences de coût de la vie entre les villes de Chine restent considérables, le coût de la vie pour les expatriés dans les villes chinoises de province croît de manière significative comme à Chongqoing où il a augmenté de 12 % sur les douze derniers mois ; soit deux fois plus qu’à Pékin pendant cette même période.
  • Islamabad est la ville la moins chère d’Asie, suivie de près par Colombo (Sri Lanka), Bangalore (Inde), Ho Chi Minh ville et Karachi.
 

L’Afrique, des disparités surprenantes

  • Certaines des villes les plus chères au Monde pour les expatriés d’après le classement de ECA sont situées en Afrique. Ainsi, Luanda (Angola), Kinshasa (RDC) ou encore Libreville (Gabon) apparaissent dans le top 10 mondial, essentiellement du fait du taux d’inflation avoisinant les 10 %. Par ailleurs, ces villes ont toujours été traditionnellement chères pour les expatriés dans la mesure où il est difficile d’y trouver les biens et services auxquels les occidentaux sont habitués.
  • Le classement souligne également les différences de coût de la vie d’une ville africaine à l’autre. Ainsi, les biens et services au Luanda sont trois fois plus chers qu’à Maseru et au Lesotho (qui est d’ailleurs la ville la moins chère du classement global).
  • Ces différences de coût de la vie en Afrique s’ expliquent par l’accessibilité des biens et services en fonction de la situation politique et économique du pays mais aussi de la stabilité de la devise locale.
 

Les Amériques, un milieu de classement remarquable

  • Malgré une chute de 20 places, Manhattan, à la 48ème place, reste le site le plus cher d’Amérique du Nord devant Honolulu, Montréal ou encore Ottawa. Les plus grandes chutes dans cette région concernent en effet New York et Honolulu qui perdent chacune 23 places. De manière générale, les villes d’Amérique du Nord ont perdu environ 8 places dans le classement mondial. Ce phénomène peut être expliqué principalement par la faiblesse du dollar face aux autres devises internationales.
  • Ainsi les villes canadiennes de Toronto, Montréal ou encore Ottawa (qui ont perdu 8,3 et 5 places) sont désormais plus chères pour les expatriés que la ville de New York dans son ensemble et se retrouvent respectivement à la 60ème, 61ème et 65ème place du classement mondial.
  • En Amérique du Sud, les villes brésiliennes de Rio de Janeiro, Brasilia ou Sao Paulo sont plus chères que leurs voisines en Argentine, Colombie ou encore au Chili. Cette situation s’explique essentiellement par la chute du coût de la vie dans les autres villes d’Amérique Latine.
  • Cependant, Caracas a par exemple pris 27 places au classement, du fait notamment de son taux d’inflation (près de 15 %) et de la valorisation du Peso.
  • Les villes de La Paz, Asuncion, ou encore Buenos Aires figurent en queue de classement.
 
 
 

Méthodologie de l’enquête

ECA International définit et compare le niveau de coût de la vie dans plus de 300 villes du monde sur la base d’un panier moyen composé de 128 biens de consommation et services. Ces données sont utilisées par les entreprises membres d’ECA pour calculer les primes de coût de la vie qu’elles accordent à leurs expatriés. Parmi ces produits:
L'alimentaire : épicerie, produits laitiers, poisson et viande, fruits et légumes frais
Les basiques : boissons et tabac, articles divers et services
Général : habillement, appareils électriques, dîner en ville.
Les indices du coût de la vie d’ECA International sont calculés sur la base d’enquêtes menées en mars et septembre. Les informations dévoilées plus haut sont tirées de l’enquête de septembre.
 
L’indice du coût de la vie reflète les dépenses au quotidien. Certains coûts tels que le logement, les services (électricité, gaz, eau), l’achat d’une voiture et les frais scolaires ne sont pas inclus dans cette enquête dans la mesure où ces derniers sont généralement pris en charge à part, par le biais d’indemnités, par les employeurs. Ces postes peuvent faire varier significativement les dépenses.
 
Cette comparaison des coûts de la vie a été calculée sur la base de plusieurs pays développés et reflète un niveau de vie international. D’autres indices disponibles auprès de ECA reflètent des comparaisons spécifiques de ville à ville ainsi que différents niveaux de pouvoir d’achat.
 

A propos de ECA International

Créée par plusieurs multinationales en 1971, ECA International est une organisation qui met à disposition de ses membres - professionnels des ressources humaines - des informations, études et conseils pour les accompagner dans la gestion de la mobilité internationale de leurs employés.
 
Aujourd’hui, ECA International est la plus importante organisation au service d’un réseau de 4000 professionnels des ressources humaines dans 71 pays.
 
ECA collecte les données auprès de ses membres, les compile, les analyse, les vérifie afin de produire du contenu ensuite mis en ligne sur le site web pour permettre une consultation facile. Les informations couvrent la quasi-totalité des pays du monde et un ensemble de thèmes : coût de la vie, impositions, comparatifs sur les rémunérations, les indemnités, la gestion des congés et des primes, difficulté de vie, etc.
 
En complément, les logiciels ECA permettent de calculer les rémunérations, les indemnités d’expatriation, le montant des impôts et cotisations de sécurité sociale.
 
Les équipes de consultants d’ECA International effectuent sur demande des recherches spécifiques pour les entreprises qui souhaitent développer ou affiner leurs politiques de gestion des ressources humaines à l’international.
 

Issued on behalf of ECA International by Agence Trimedia.